Jeunes d’aujourd’hui : la clé d’un avenir énergétique durable

À l’approche de la rentrée scolaire, prenons quelques instants pour rendre hommage à nos jeunes : ils sont courageux, audacieux et débordants de potentiel. Ils sont notre avenir.

Les jeunes nous apportent une nouvelle perspective sur l’avenir, ce qui est déjà très bien, mais nombre d’entre eux sont aussi pressés de faire une différence dans le monde. Ces qualités sont précieuses alors que nous visons un avenir durable sur le plan énergétique – ce dont la Terre a besoin plus que jamais. Cependant, les jeunes aux quatre coins de la planète ont un défi à relever : trouver une plateforme grâce à laquelle leur voix sera entendue et valorisée.

Heureusement, en ce qui concerne le secteur de l’énergie, les changements climatiques et ce que nous réserve l’avenir, un organisme appelé Student Energy (site en anglais seulement) s’affaire à donner la parole aux jeunes. Dirigé par des jeunes, Student Energy est un organisme international sans but lucratif dont l’objectif consiste à donner aux jeunes les moyens d’accélérer la transition vers une énergie durable. Elle met les jeunes en relation avec des acteurs de changement du monde entier et leur donne accès à des espaces décisionnels afin qu’ils aient la possibilité d’influencer leur avenir énergétique.

Mais au fait, en quoi consiste un avenir énergétique durable?

Shakti Ramkumar, directrice des communications et des politiques à Student Energy, explique qu’un « avenir énergétique durable est un cadre de vie dans lequel le réseau d’énergie mondial est conçu pour favoriser la prospérité des personnes et des collectivités au moyen d’une énergie propre, abordable et fiable. »

Un avenir comme celui-là exigera qu’on sorte des sentiers battus et qu’on fasse preuve de détermination et de collaboration. Alors que le monde fait face à d’énormes difficultés, y compris une pandémie, il peut être difficile d’ignorer les enjeux actuellement en présence et encore plus d’envisager un univers réellement durable et prospère. Mais si nous pouvions adopter des mesures concrètes dès maintenant?

Shakti croit que c’est possible et que même de petits gestes pourraient avoir des effets réparateurs pour notre avenir. En mai 2021, au cours d’une entrevue du balado ThinkEnergy (en anglais seulement) d’Hydro Ottawa, elle a lancé trois appels à l’action pour nous aider à commencer à façonner un avenir énergétique durable.

  1. Soutenir la collaboration intergénérationnelle et la diversité

    Selon Shakti, un avenir énergétique durable passe par une solide collaboration intergénérationnelle et par la diversité. Avec leurs nouvelles idées et leur enthousiasme, les jeunes offrent des occasions de changement incroyables, mais ce sont les générations plus âgées qui ont mis sur pied le réseau énergétique dont nous disposons aujourd’hui. Ce sont aussi les personnes plus âgées qui possèdent les compétences, l’expérience et le pouvoir décisionnel. Les plus jeunes dépendent des plus vieux pour apprendre et acquérir des compétences.

    Alors que nous nous préparons à la transition vers une énergie propre, Shakti nous presse de « reconnaître l’importance des jeunes et d’investir en eux. Ce sont les jeunes qui devront travailler avec le système énergétique de demain. Et il faut dès maintenant faire intervenir des jeunes qui ont toujours été exclus du secteur énergétique. » La diversité – sur le plan de l’âge, du genre et de la culture – sera le moteur de cette transition.
     
  2. Tirer parti de la technologie qui existe déjà

    Un côté positif, c’est qu’il existe déjà de nombreuses solutions pour nous aider à réaliser un avenir énergétique durable – elles sont simplement sous-utilisées.

    « L’amélioration de l’efficacité énergétique pourrait réduire de 40 % les émissions et nous aider à atteindre nos objectifs à l’égard du climat, et ce, sans nouvelle technologie », indique Shakti. Bien que les technologies émergentes soient innovatrices et exaltantes, Shakti nous incite à utiliser ce que nous avons déjà et connaissons bien pour accélérer la transition énergétique.

    Pour nos clients, un point de départ tout simple pourrait consister à mettre en application quelques-uns (ou chacun) des 65 trucs pour gérer votre consommation d’électricité.
     
  3. Réimaginer au lieu de remplacer

    « Un avenir énergétique durable, ce n’est pas juste de remplacer une source d’énergie par une autre, mais plutôt de se concentrer sur l’objectif ultime, c’est-à-dire : on veut un bon niveau de vie pour tout le monde », précise Shakti.

    L’idée de façonner un avenir énergétique durable peut rapidement devenir accablante lorsqu’on commence à réfléchir à ce qu’il faut faire pour y arriver. Par exemple, si la liste se met à inclure la reconstruction de maisons, la démolition d’immeubles et le remplacement de véhicules, ça commence à paraître coûteux en argent et en temps, contradictoire et irréaliste. Shakti aborde ce raisonnement en nous disant de prendre du recul : « N’oubliez pas, le but n’est pas de remplacer chaque voiture et camion sur la route par une version plus propre. Le but, c’est la mobilité – afin que les gens puissent se rendre où ils doivent se rendre pour combler leurs besoins essentiels et profiter de la vie. »

    Bien sûr, il y a des changements considérables qui doivent être faits, comme limiter le réchauffement de la planète et réduire les émissions de carbone. Mais rappelons-nous que l’avenir n’est pas gage du passé; si nous remettons en question le statu quo tout en nous consacrant à des concepts visionnaires, de magnifiques innovations peuvent prendre forme.

    Shakti nous suggère de nous « concentrer sur ce qui rend une collectivité vivable et ce qui aide les gens à prospérer, puis d’y adapter un système énergétique. Et on peut y arriver grâce à une combinaison de mesures, par exemple en créant des quartiers piétonniers, en modifiant notre mode de vie pour réduire la demande d’énergie, en développant un réseau de transport en commun qui répond aux besoins essentiels des citoyens, et ensuite – au besoin – en utilisant des véhicules électriques. »

    Ce troisième appel à l’action est peut-être le plus difficile à mettre en pratique puisqu’il exige d’être ouvert au changement et d’imaginer de nouvelles possibilités.

Citoyens d’Ottawa : la différence commence avec vous

Croyez-le ou non, vous avez le pouvoir de façonner l’avenir énergétique du monde. Ici même à Ottawa, vous pouvez agir en prêtant l’oreille aux jeunes générations, en les conseillant et en les aidant à libérer leur plein potentiel.

Notre message pour les jeunes : continuez d’apprendre, cultivez vos contacts, cherchez des mentors qui pourront vous aider à élargir vos horizons. Si vous songez à faire carrière dans le secteur de l’énergie, soyez à l’affût des postes pour étudiants et des offres d’emploi publiées sur notre page Carrières. Enfin, si vous avez entre 18 ans et 30 ans, ne manquez pas de remplir le Questionnaire sur les perspectives mondiales de la jeunesse sur l’énergie, de l’organisme Student Energy, pour partager vos idées sur la transition énergétique. (Ce questionnaire est accessible en français et dans plusieurs autres langues.) Votre voix compte.

Pour en savoir davantage sur Student Energy et comment les initiatives de cet organisme permettent aux jeunes de propulser la transition énergétique, branchez-vous à notre balado ThinkEnergy intitulé : « Unlocking a Sustainable Energy Future With Today’s Youth ». (Le balado est disponible en anglais seulement.)

youth-for-a-sustainable-future
Was this page useful container
Vos commentaires
Close