Un nid douillet « net zéro »

Et si une maison « nette zéro » n’était pas si impossible à réaliser qu’on pourrait le penser? Alors que de plus en plus de dispositifs intelligents s’invitent dans notre quotidien, la technologie permet de concevoir et de construire des maisons de manière à ce qu’elles « travaillent » pour atteindre un bilan de consommation énergétique nul (net zéro).

À ce jour, plus de 450 habitations se sont taillé une place dans le Programme de certification des maisons à consommation énergétique nette zéro (accessible en anglais seulement) de la Canadian Home Builders Association. L’objectif de l’Association est de franchir le cap des 500 maisons d’ici la fin de 2020 et d’en ajouter 500 autres au palmarès net zéro en 2021.

Alors qu’est-ce que le net zéro signifie réellement? En bref, c’est la capacité d’une maison à produire autant d’énergie qu’elle en consomme – peut-être même à générer un surplus d’énergie pouvant être réacheminé dans le réseau d’électricité. Des études indiquent que ces maisons sont jusqu’à 80 % plus écoénergétiques que des maisons neuves « ordinaires ».

À l’heure actuelle, les maisons et les immeubles du Canada (en tenant compte de l’électricité produite pour les alimenter) libèrent 111 millions de tonnes (document en anglais seulement) d’émissions de gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère chaque année. Pour être honnête cependant, selon Ressources naturelles Canada : « Les Canadiens consomment plus d’énergie en raison des températures extrêmes, des vastes paysages et des populations dispersées. » Si on y regarde de plus près, environ 82 % des émissions proviennent de notre consommation d’énergie.

Conscients que notre rôle doit évoluer et apporter des solutions innovatrices à nos clients, nous avons récemment annoncé notre partenariat avec Zibi et Produits Kruger. Ce partenariat vise à intégrer un système énergétique de quartier – zéro carbone – au site de 34 acres de la communauté Zibi, avec la création de la centrale de services publics de Zibi; celle-ci devrait être mise en service en 2021. Ce système innovateur fera de Zibi la première communauté zéro carbone de la région et la première en Amérique du Nord à utiliser la récupération de chaleur à partir de déchets post-industriels dans un quartier judicieusement conçu.

Le rôle de la Canadian Home Builders Association

« Chaque fois que j’entends quelqu’un dire ‘Oh, les maisons ne sont vraiment plus construites comme autrefois’, je réponds toujours ‘Eh bien, c’est tant mieux!’ », mentionne Kevin Lee, président et chef de la direction de la Canadian Home Builders Association (CHBA). « De nos jours, les maisons neuves sont 50 % plus écoénergétiques qu’elles ne l’étaient il y a seulement 25 ans. »

La CHBA représente des constructeurs, des rénovateurs et des promoteurs d’un bout à l’autre du Canada ainsi que des fournisseurs, des corps de métier et des services qui soutiennent la construction résidentielle. En particulier, la CHBA travaille à améliorer le rendement des maisons et préconise le logement abordable; il s’agit là d’un objectif plutôt ambitieux compte tenu du marché immobilier actuel.

Tandis que les préoccupations concernant les changements climatiques et l’environnement augmentent, la CHBA encadre l’industrie de l’amélioration continue au Canada afin que progressent l’efficacité énergétique et le rendement énergétique en général. « Le net zéro est un objectif ultime, mais il ne peut se faire au détriment du logement abordable », souligne Kevin Lee. « Je vais dire ceci : il est réellement possible que toutes les maisons au Canada aient un jour un bilan énergétique nul, mais il faut trouver des moyens d’y arriver sans qu’il n’en coûte trop cher pour les propriétaires résidentiels. »

Normes plus élevées

Il serait juste de dire que les maisons à consommation énergétique nette zéro sont encore à leurs premiers balbutiements. Toutefois, alors que leur popularité grandit et que le marché en redemande, le but est de réduire les coûts liés au respect des normes sur le plan du net zéro. Par exemple, certaines normes de net zéro nécessitent de délaisser les fenêtres à double vitrage au profit des fenêtres à triple vitrage, de construire des murs plus épais avec davantage de matériau isolant et d’intégrer un système de production d’énergie propre, comme des panneaux solaires, pour alimenter la maison à l’année. Ces coûts sont exacerbés par certains éléments de conception qu’on choisit pour la maison, tout comme sa taille d’ailleurs.

Alors, comment construit-on les nouvelles maisons aujourd’hui pour répondre à des normes d’efficacité énergétique plus élevées? « Cela dépend de la norme de base de votre constructeur », répond M. Lee. « Certains constructeurs ajoutent leurs propres mesures d’efficacité énergétique selon le code du bâtiment, et ça donne quand même une très bonne maison. D’autres construisent en appliquant des normes volontaires comme celles du programme ENERGY STAR, qui sont plus élevées. Si quelqu’un compte habiter sa maison pendant longtemps et qu’il se préoccupe des changements climatiques et de l’environnement, une maison nette zéro pourrait être un bon investissement pour lui malgré les coûts plus élevés au départ. »

Que peut-on faire pour les maisons plus anciennes?

Les nouvelles maisons étant déjà très efficaces, la CHBA se penche également sur les moyens de rendre les plus vieilles maisons aussi écoénergétiques que possible grâce à ses professionnels de la rénovation RenoMarkMC. Pour guider les propriétaires résidentiels, la CHBA est en train d’élargir son Programme de certification des maisons à consommation énergétique nette zéro aux rénovations, en s’appuyant sur le système de cote énergétique EnerGuide du gouvernement du Canada. Avec l’aide de conseillers en énergie formés et certifiés par le gouvernement du Canada, un système de points est utilisé pour déterminer la quantité d’énergie consommée par une maison. Jusqu’à maintenant, plus d’un million de maisons existantes au pays ont été certifiées en vertu du système de cote énergétique EnerGuide, et la CHBA espère qu’un nombre croissant de ces habitations pourront atteindre le net zéro dans l’avenir.

« Avec ce système, le propriétaire résidentiel obtient un rapport complet qui décrit les mesures qu’il peut prendre pour rendre sa maison écoénergétique », explique Kevin Lee. « Ça oriente les gens sur la voie du net zéro, et nous pensons que c’est très important parce qu’on n’a pas toujours les moyens de tout faire d’un seul coup quand on fait des rénovations. Avec le système EnerGuide, on peut planifier et étaler les travaux sur quelques années pour atteindre ses objectifs. »

Alors quelle voie choisirez-vous? Voyez-vous du net zéro dans l’avenir de votre maison?

Pour en savoir davantage sur les maisons à bilan énergétique net zéro et sur la Canadian Home Builders Association, branchez-vous sur l’épisode « There’s No Place Like a Net-Zero Home » de notre balado ThinkEnergy (accessible en anglais seulement), qui présente notre entrevue complète avec Kevin Lee.

Was this page useful container
Vos commentaires
Close