L’énergie hydraulique : la batterie bleue d’Ottawa

La plus ancienne centrale de production d’hydroélectricité au Canada – encore exploitée de nos jours – a été mise en service ici même, dans la capitale nationale, en 1891. C’est la centrale no 2, située sur l’île Victoria, au cœur du centre-ville d’Ottawa et à quelques pas du Parlement.

Cette centrale, désignée lieu patrimonial, ainsi que cinq autres construites au fil des décennies aux chutes de la Chaudière fournissent à la capitale nationale de l’électricité propre et renouvelable depuis plus de 130 ans.

Image 01
Image 2

Un pays riche en eau

Lorsque la centrale de production no 5 – notre plus récente installation ultramoderne – a été mise en service en 2017, la production totale d’énergie aux chutes de la Chaudière a grimpé à 84,6 mégawatts (MW), confirmant qu’Hydro Ottawa est le plus grand producteur d’énergie verte appartenant à une municipalité en Ontario. Remarque : notre capacité totale de production d’énergie propre s’élève à 128 MW, soit suffisamment pour approvisionner 107 000 résidences par année (ou près d’un tiers de nos clients dans la capitale nationale).

Bien que l’hydroélectricité ait tout d’abord alimenté notre belle ville et notre grand pays, les combustibles fossiles sont rapidement devenus la source d’énergie dominante au cours de l’ère industrielle du 20e siècle – avant que l’énergie nucléaire entre en scène au début des années 1960. Mais, comme on dit : chassez le naturel et il revient au galop, comme un puissant et fidèle cheval des années 90 (1890, il va sans dire, pour être exact sur le plan historique).

L’hydroélectricité, la batterie bleue et propre d’Ottawa depuis plus de cent ans, pourrait justement être la source d’énergie dont le Canada a besoin pour évoluer dans le 21e siècle avec un « écostyle » chic et propre. Le bleu est très certainement notre couleur préférée.

Comme le Canada est riche en eau, il n’est pas étonnant que l’énergie hydraulique soit notre ressource renouvelable la plus abondante, représentant 90 % de la production d’électricité renouvelable du pays. Elle constitue également plus de 60 % de l’électricité totale de notre pays, grâce à une puissance hydroélectrique installée qui dépasse les 82 000 MW. Cela signifie que six résidences et entreprises sur 10 au Canada sont alimentées par l’énergie hydraulique (site en anglais seulement). Le Canada est par conséquent le troisième plus grand producteur d’hydroélectricité au monde, après la Chine et le Brésil.

Image 01

Un investissement dans l’avenir

Au Canada, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre qui causent les changements climatiques, nous devons accroître la quantité d’électricité zéro émission que nous produisons et stratégiquement réduire notre dépendance aux combustibles fossiles dans d’autres secteurs.

En Ontario, les principaux responsables d’émissions de gaz à effet de serre sont les suivants : le pétrole raffiné, utilisé surtout dans les transports; le gaz naturel, qui sert principalement à chauffer les maisons et les bâtiments; et les procédés énergétiques utilisés dans le secteur industriel, particulièrement les aciéries, les cimenteries et les usines de produits chimiques.

Faits intéressants : environ 94 % de l’électricité produite en Ontario est exempte d’émissions, et plus de 80 % de l’électricité produite dans l’ensemble du Canada provient de sources non émettrices.

L’hydroélectricité n’engendre aucun polluant atmosphérique et ne génère que très peu d’émissions de gaz à effet de serre – particulièrement dans le cas des centrales au fil de l’eau comme nos installations situées aux chutes de la Chaudière. Si on se base sur un cycle de vie complet, l’énergie hydraulique canadienne compte parmi les ressources les moins émettrices qui existent. Et comme le démontre le cas des chutes de la Chaudière, les installations de production d’hydroélectricité peuvent durer bien au-delà de 100 ans si elles sont bien entretenues, ce qui en fait un investissement très rentable à long terme.

Contrairement à la croyance populaire, l’énergie hydraulique canadienne est offerte à un prix concurrentiel, ce qui contribue à maintenir des tarifs peu élevés pour les consommateurs. D’ailleurs, les provinces qui ont une plus grande capacité de production d’hydroélectricité sont celles où les tarifs d’électricité sont les plus bas.

Image 01

Portes ouvertes Ottawa : à l’intérieur de notre batterie bleue

Il n’y a rien de mieux que de voir ces centrales en personne, et chaque année, Hydro Ottawa participe habituellement à l’événement Portes ouvertes Ottawa, qui se tient la première fin de semaine de juin. Bien que nous ne puissions pas offrir de visites à l’intérieur de la centrale encore cette année, le site qui entoure les chutes est accessible au public. On y trouve de splendides plateformes d’observation, une passerelle piétonnière au-dessus du canal d’amenée et un parc revitalisé qui rend hommage à ses racines autochtones et à son passé colonial. Deux des plus anciens bâtiments du site qui ont résisté au Grand Feu de 1900 ont été restaurés à merveille, rappelant leur passé glorieux à l’époque où ils appartenaient à l’empire de bois d’œuvre de J.R. Booth.

Si vous n’avez pas eu l’occasion de voir de près notre plus récente et plus grande installation hydroélectrique, vous pourrez vivre l’expérience grâce à une vidéo spéciale. Celle-ci vous entraînera dans les profondeurs de la centrale ainsi qu’au-dessus des chutes, avec des vues époustouflantes du barrage-voûte, qui a été construit en 1909 et qui gère encore aujourd’hui le niveau de l’eau de la rivière des Outaouais.

Prenez une note sur votre calendrier pour ne pas rater l’expérience virtuelle des chutes de la Chaudière grâce à la vidéo exclusive que nous avons réalisée pour Portes ouvertes Ottawa (accessible les 4 et 5 juin sur le site Web de l’événement et sur chuteschaudiere.com). Nous espérons que vous apprécierez votre visite de ce site important sur le plan historique, qui est aussi le théâtre de l’avenir énergétique propre et durable d’Ottawa. Entre-temps, voyez ci-dessous un avant-goût de la plus grande batterie bleue d’Ottawa!

 

 

Was this page useful container
Vos commentaires
Close